Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier China. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment :

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change : les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région : il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.
  • Risque propre au marché chinois : investir sur le marché chinois comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Le marché des actions chinoises recèle davantage d’incertitudes que ses homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque de concentration : les investissements ciblent un nombre relativement restreint de sociétés ou de pays, ce qui peut exposer l’investisseur à un risque plus élevé que celui qui serait induit par une position plus largement diversifiée.
  • Risque propre aux marchés émergents : les marchés émergents peuvent ne pas apporter aux investisseurs le même niveau de protection que les marchés développés ; comparés à ces derniers, ils peuvent présenter un risque accru.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

Plans de décarbonation de la Chine et entreprises qui s’apprêtent à en bénéficier

Dans un contexte d’augmentation des signalements de conditions météorologiques extrêmes, nous constatons déjà les effets du changement climatique dans de nombreuses régions du monde. L’année dernière a été l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées, provoquant des vagues de chaleur et des feux de forêt intenses, des inondations et des ouragans catastrophiques, et une hausse des niveaux de la mer alors que les calottes glaciaires polaires continuaient à perdre de la masse. Selon un rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), les activités humaines ont déjà entraîné une hausse des températures mondiales moyennes d’environ 1 °C par rapport aux périodes préindustrielles.

Les gouvernements du monde entier ont intensifié leurs efforts pour intégrer l’action relative au changement climatique à l’ordre du jour mondial. L’Accord de Paris, un traité international signé par 196 pays en 2015, vise à limiter le réchauffement climatique au cours de ce siècle à 2 °C – et de préférence à une température inférieure à 1,5 °C – chaque signataire étant tenu de déclarer des plans pour réduire les émissions et s’adapter à l’impact du changement climatique. Dans le cadre de ces objectifs communs, le 14e Plan quinquennal de la Chine (2021-2025) a fait de la décarbonation l’une des principales priorités du gouvernement.

Le président Xi Jinping s’est engagé à ce que le pic d’émissions de carbone de la Chine ne survienne pas après 2030, puis à ce que le pays atteigne la neutralité carbone d’ici 2060. Nous pensons que ces objectifs sont susceptibles d’être des sujets lourdement traités dans la planification politique de la Chine, les bénéficiaires évidents étant les entreprises liées aux sources d’énergie renouvelable et à l’efficacité énergétique.

Cependant, investir directement dans des parcs solaires et éoliens n’est peut-être pas la meilleure façon de jouer sur cette tendance. Ces derniers nécessitent beaucoup de capital, et impliquent une dépendance aux prix de l’électricité, des problèmes de restriction (une partie de la capacité électrique générée est gaspillée car elle ne peut pas être livrée aux clients) et des prix élevés du stockage, ce qui augmente le coût global des énergies renouvelables.

Nous pensons que les fournisseurs d’équipements et de solutions représentent une proposition d’investissement plus attrayante. Par exemple, Zhejiang Chint est un leader dans le domaine des équipements basse tension (Low Voltage Equipment, LVE) et possède une activité solaire en pleine croissance. Non seulement la société investit dans des centrales solaires, mais elle fabrique également des cellules et des modules solaires et fournit un service unique couvrant l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction (Engineering, Procurement and Construction, EPC) pour les clients d’infrastructure et d’énergie souhaitant installer des parcs solaires.

Nous pensons également qu’il faudra investir de manière significative dans l’infrastructure de distribution électrique de la Chine si le mix énergétique renouvelable est destiné à augmenter. Nari Technology fournit des solutions de réseau électrique intelligent, qui ont connu une demande croissante à mesure que la distribution d’électricité devient plus complexe et que le réseau électrique se décentralise.

Entre-temps, nous pensons que le gaz naturel continuera d’être un substitut important au charbon (qui représente toujours plus de 60 % de l’énergie chinoise). Cela devrait bénéficier à des entreprises comme ENN Energy, un distributeur de gaz leader en Chine. Bien que le gaz naturel doit au bout du compte être éliminé progressivement, il devrait toujours générer de la croissance pour les 10 à 15 prochaines années. En gardant un œil sur l’avenir, l’entreprise s’est positionnée comme un fournisseur de solutions énergétiques et étudie d’autres opportunités d’énergie propre telle que l’hydrogène.

L’essor des véhicules électriques (VE) est une autre tendance évidente, bien que le thème des énergies renouvelables et des VE devienne surchargé. Les valorisations sont élevées et de nombreuses nouvelles capacités sont en cours de développement, ce qui nous rend prudents, même si nous considérons la tendance à la demande comme très réelle.

En raison des valorisations élevées du secteur, nous pensons que les entreprises fournissant un « travail intensif » le long de la chaîne d’approvisionnement offrent un meilleur rapport risque/récompense. Les exemples incluent Hongfa Technology, qui produit des relais électriques représentant 20 % du chiffre d’affaires du marché des VE ; Shenzhen Inovance, qui fabrique des composants d’automatisation clés et produit des contrôleurs pour les VE ; et Minth Group, qui vise à générer 25 à 30 % de son chiffre d’affaires de la production de boîtiers de batteries pour VE d’ici 2025, en partant de moins de 1 % l’année dernière.

Pour éviter que l’impact du réchauffement climatique ne s’aggrave à l’avenir, chacun doit contribuer à limiter les émissions et à éliminer l’excès de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Nous pensons que cela offre des opportunités ainsi qu’un risque d’investissement et nous nous attendons à ce que les entreprises aient l’obligation de montrer qu’elles prennent au sérieux les problèmes de pollution et de protection de l’environnement. Dans nos portefeuilles, nous avons investi selon des principes de gestion proactive et tournée vers l’avenir dans un certain nombre d’entreprises qui prennent déjà des mesures pour un avenir plus propre et plus écologique.

Source : BloombergNEF (BNEF). Données sur les sociétés extraites des rapports annuels des sociétés ou d'autres rapports similaires destinés aux investisseurs. Les indicateurs financiers et les valorisations proviennent de FactSet et de Bloomberg. A la fin septembre 2021 ou comme autrement indiqué. Remarque : L’éventuelle référence à des titres spécifiques est indiquée à des fins d’illustration uniquement et ne doit pas être interprétée comme une recommandation d’acheter ou de vendre ces titres. Les titres mentionnés aux présentes peuvent ou non faire partie des portefeuilles de FSSA Investment Managers à un certain moment, et ces parts peuvent changer à tout moment.

Dernières publications

La Chine a fait les gros titres pour avoir édulcoré les objectifs de réduction du charbon lors de la COP26, mais nous pensons que la critique est injuste.
  • Article
  • 7 Minutes