Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier China. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment :

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change : les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région : il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.
  • Risque propre au marché chinois : investir sur le marché chinois comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Le marché des actions chinoises recèle davantage d’incertitudes que ses homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque de concentration : les investissements ciblent un nombre relativement restreint de sociétés ou de pays, ce qui peut exposer l’investisseur à un risque plus élevé que celui qui serait induit par une position plus largement diversifiée.
  • Risque propre aux marchés émergents : les marchés émergents peuvent ne pas apporter aux investisseurs le même niveau de protection que les marchés développés ; comparés à ces derniers, ils peuvent présenter un risque accru.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

Tirer parti d’une gamme plus large d’opportunités d’investissement avec l’ouverture du marché chinois

Introduction

Le marché boursier chinois comprend une myriade de catégories d’actions, chacune présentant des caractéristiques distinctes. Les actions chinoises « offshore » sont cotées aux bourses étrangères telles que New York et Hong Kong, et libellées en devises étrangères, tandis que les actions chinoises « onshore » sont cotées aux bourses de Shanghai et de Shenzhen, et libellées en RMB.

Le marché boursier onshore de la Chine, notamment le segment des actions A, est beaucoup plus important que la composante offshore, avec plus de 3 900 sociétés cotées en métropole, contre environ 1 600 cotées en offshore.

Source : Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX), NASDAQ, au 31 octobre 2020

 

 

Évolution de l’accès au marché chinois

Avec son économie fermée et sa tradition du contrôle des capitaux, la Chine offrait auparavant peu d’opportunités aux investisseurs étrangers de participer à son marché onshore. En conséquence, les actions chinoises de catégorie A sont largement sous-représentées dans les portefeuilles mondiaux, bien que la situation commence à évoluer.

Le lancement du programme Investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (Qualified Foreign Institutional Investor, QFII) en 2002 a permis à un petit nombre d’investisseurs étrangers d’acheter des actions chinoises de catégorie A. Cependant, la négociation était soumise à des préapprobations, des licences et des quotas stricts.

Les restrictions se sont assouplies au fil du temps ; et au moment du lancement du programme Renminbi-QFII (RQFII) en 2011, le nombre d’investisseurs qualifiés et de titres admissibles avait considérablement augmenté.

En 2014, le lancement de la plateforme Stock Connect a marqué un changement radical pour les investisseurs étrangers. Avec Stock Connect, l’accès au marché des actions de catégorie A en Chine s’est largement simplifié.

Initialement, Stock Connect établissait un lien entre les bourses de Shanghai et de Hong Kong, permettant aux investisseurs étrangers de négocier certaines actions de catégorie A au quotidien sans avoir à demander des quotas individuels et sans être soumis à des périodes de blocage minimales et à des limites de rapatriement du capital. Il permettait également aux investisseurs continentaux de diversifier leurs participations et leur exposition au change en achetant des actions cotées à Hong Kong.

Vers la fin 2016, les bourses de Shenzhen et de Hong Kong étaient reliées de la même manière via Stock Connect. Parallèlement, les quotas de négociation agrégés ont été supprimés. Les limites quotidiennes de négociation sont restées ; cependant, début 2018, les quotas quotidiens ont quadruplé, passant de 13 milliards RMB à 52 milliards RMB pour la négociation en direction du Nord, et de 10,5 milliards RMB à 42 milliards RMB pour la négociation en direction du Sud.

Stock Connect couvre désormais environ 85 % de la capitalisation boursière de Shanghai et Shenzhen, soit environ 1 300 entreprises. La détention à l’étranger d’actions chinoises de catégorie A a augmenté de manière constante (la valeur totale détenue des sociétés continentales via Stock Connect a augmenté pour atteindre 1 952 milliards RMB1), et les volumes de négociation ont atteint des records.

1 Source : Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX), au 31 juillet 2020

 

 

Volume d’échange quotidien moyen Stock Connect (HKD, milliards)

Record SB de 60,2 milliards HKD le 6 juillet 2020
Record NB de 191,2 milliards RMB le 7 juillet 2020

Source : Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX), au 31 juillet 2020.

 

 

Inclusion d’actions chinoises de catégorie A dans les indices d’actions

Alors que la Chine continue d’ouvrir son économie et ses marchés boursiers, les investisseurs étrangers ont commencé à allouer des actions chinoises de catégorie A aux portefeuilles des clients, et les fournisseurs d’indices de référence le remarquent. Après une période de consultation pluriannuelle et un intervalle de planification d’une année, MSCI a ajouté environ 230 actions chinoises de catégorie A à l’indice MSCI Emerging Markets dans le cadre d’un processus en deux phases en mai et août 2018.

Même si l’allocation initiale était faible, à peine 0,8 % de l’indice MSCI Emerging Markets et 2,3 % de l’indice MSCI China sur la base d’un facteur d’inclusion partielle de 5 %, elle représentait une étape importante. Depuis, MSCI a augmenté le facteur d’inclusion de l’indice des actions chinoises de catégorie A à 20 %, et étendu sa couverture pour inclure les titres à grande capitalisation, à capitalisation moyenne et ChiNext.

Selon les données de l’indice MSCI, les actions chinoises pourraient finalement représenter plus de 50 % de l’indice MSCI Emerging Markets, avec plus de 20 % pondérés en actions chinoises de catégorie A. Pour l’indice MSCI China, la composante actions nationales pourrait augmenter jusqu’à quasiment 40 %.

FTSE Russell, un autre fournisseur d’indices important, a commencé à ajouter des actions chinoises de catégorie A à ses indices en trois tranches à partir de juin 2019, sur la base de 25 % de la capitalisation boursière investissable des titres admissibles, tels que désignés par l’indice FTSE China A Stock Connect All Cap. Les actions chinoises de catégorie A représentent désormais environ 6 % de l’indice FTSE Emerging et 0,7 % de l’indice FTSE Global All Cap.

Étant donné qu’il s’agit des deux principaux fournisseurs d’indices de référence du secteur, ces développements marquent un tournant pour les actions chinoises. Bien qu’il soit peu probable que l’inclusion complète des actions de catégorie A se produise rapidement, les cinq prochaines années devraient faire l’objet d’une progression régulière vers cet objectif.

Même si les pondérations de l’indice évoluent pour mieux refléter la taille relative du marché des actions chinoises en termes de capitalisation boursière et de volumes de négociation, les actions chinoises pourraient finalement être qualifiées comme une catégorie d'actifs autonome.

Quelles sont les perspectives potentielles pour les cinq prochaines années ?

Source : MSCI, au 31 octobre 2020. Les pondérations prévues pour l’inclusion à 100 % ont été simulées par MSCI sur la base des meilleurs efforts.

 

 

Élargissement de l’ensemble d’opportunités

Le marché boursier de l’ensemble de la Chine, y compris les actions onshore et offshore, contient de nombreuses franchises de haute qualité et des opportunités de croissance pour les investisseurs décentralisés. Les sociétés chinoises enregistrent une croissance attrayante des bénéfices sur le long terme par rapport aux principaux marchés mondiaux aux États-Unis, en Europe, au Japon et dans toute l’Asie-Pacifique.

Sur le marché offshore, les estimations de croissance des bénéfices du MSCI China2 pour l’année civile 2020/2021 sont de -0,3 %/19,9 %, tandis que le ratio cours/bénéfices (P/E) à 12 mois pour l’indice est de 15,3x. L’Indice Hang Seng se négocie à environ 9,6x P/E à terme avec un rendement de 2,8 % de dividende pour 2020. Sur le marché onshore, les indices Shanghai et Shenzhen Composite se négocient respectivement à 12,7x et 20,9x P/E.

2 Source : J.P. Morgan China et Hong Kong Market Wraps, octobre 2020.

 

 

La Chine a généré une croissance historique des bénéfices

TCAC BPA 2000-2020

Source : Bloomberg, FSSA Investment Managers. Croissance pondérée du BPA à partir du 30 septembre 2000-2020. *Chiffre Shenzhen Composite à partir du 30 septembre 2001.

 

 

Bénéfices cumulés d’actions de catégorie A (milliards RMB)

Source : FactSet, chiffres année civile.

 

 

 

Onshore et offshore

Étant donné que les portefeuilles d’investisseurs peuvent déjà inclure des actions chinoises offshore, comment l’inclusion d’actions de catégorie A affecterait-elle la répartition des actifs ? Bien qu’il existe un certain chevauchement (certaines entreprises sont doublement cotées avec une catégorie d’actions A et une catégorie d’actions H), le marché des actions de catégorie A étendu couvre un large éventail de secteurs industriels et est considéré comme plus représentatif de l’économie chinoise sous-jacente.

Par exemple, les détaillants d’ameublement, d’articles ménagers et de marchandises générales sont exclusivement sur le marché des actions de catégorie A, tandis que d’autres, tels que les distributeurs alimentaires et les sociétés d’investissement immobilier cotées (REIT), font partie du marché des actions de catégorie H offshore, et non des actions de catégorie A.

Au sein des actions de catégorie A, il existe également des différences entre les deux principales bourses nationales. Pour des raisons historiques (proximité avec le siège du gouvernement à Pékin et statut de plateforme du commerce depuis la fin des années 1800), les entreprises publiques (SOE), les grandes capitalisations et les industries de l’« économie ancienne », telles que les sociétés de consommation, les sociétés financières et les fabricants, constituent la majorité de la bourse de Shanghai.

Le Shanghai Stock Exchange Science and Technology Innovation Board (également connu sous le nom de bourse STAR) a été lancé en 2019 pour héberger la nouvelle économie, la biotechnologie et d’autres start-ups de « nouvelle génération » chinoises.

Parallèlement, la bourse de Shenzhen, qui comprend le Conseil principal, le Conseil des PME3 et le Marché ChiNext, contient des entreprises de taille petite à moyenne, et un plus grand nombre d’actions de la « nouvelle économie » et du secteur de la « technologie ».

Ainsi, le Marché ChiNext est similaire au NASDAQ des États-Unis (ou au marché AIM du Royaume-Uni), et permet aux sociétés naissantes de lever des capitaux propres avec des exigences de cotation plus flexibles que le Conseil principal.

Sur le marché offshore, les actions H sont dominées par les valeurs financières, principalement du fait que les principales banques et institutions financières chinoises ont choisi de s’inscrire à Hong Kong pour lever des capitaux en dehors de la Chine. Les Red Chips sont orientées vers les secteurs de l’énergie et des télécommunications, tandis que les P Chips et les actions N sont principalement axées sur les entreprises technologiques et de la consommation.

Remarque : La couleur verte indique les nouveaux secteurs chinois

Source : Wind, FactSet, Goldman Sachs Global Investment Research

3 Petites et moyennes entreprises

 

 

Indices chinois ; différences sectorielles

Source : Bloomberg, FactSet, FSSA Investment Managers, au 31 octobre 2020.

 

 

MSCI China - Top 10 des pondérations au fil du temps

 

 

Quelques considérations

Le marché des actions chinoises de catégorie A est encore relativement jeune et, comme l’économie chinoise dans son ensemble, reste fortement influencé et dirigé par le gouvernement. Ce marché comporte donc certaines particularités dont les investisseurs devraient avoir connaissance.

Tout d’abord, les acteurs du marché sont principalement des investisseurs de détail, qui effectuent souvent des transactions sur des comptes sur marge, ce qui apporte un financement pour tirer parti de l’exposition boursière d’un investisseur. Environ 80 % du marché (par volume de négociation) est composé de petits investisseurs de détail et de spéculateurs sur séance qui ont tendance à être plus orientés sur la spéculation, avec un état d’esprit à court terme. Il s’agit de l’une des principales raisons de la volatilité accrue du marché des actions A.

Pour lutter contre ce phénomène, les cours généraux des actions sont soumis à des limites de négociation quotidiennes à la hausse/à la baisse de +/-10 %, ce qui restreint la capacité des investisseurs à acheter ou vendre des titres pendant les périodes de volatilité. Si le cours de l’action d’une entreprise atteint la limite de cours (à la hausse ou à la baisse), la négociation est automatiquement interrompue jusqu’au jour suivant.

Les sociétés peuvent également suspendre volontairement la négociation de leurs actions afin de déjouer la volatilité du marché et d’éviter la vente par les investisseurs. Au cours de la période de déroute du marché boursier à la mi-2015, plus de la moitié des sociétés cotées en actions A ont suspendu leurs transactions dans le but d’enrayer les pertes.

Pendant ces périodes de volatilité du marché, les banques et les courtiers publics sont souvent enrôlés au « service de la nation », avec des transactions mandatées par l’État pour soutenir les cours des actions. Le service à la nation peut également être appelé à élever le sentiment du marché avant les dates importantes figurant dans le journal politique.

Ces interventions faussent le mécanisme de découverte des prix et conduisent à une inefficacité du marché à court terme. Cependant, cela représente une opportunité attrayante pour les investisseurs actifs de générer de l’alpha en investissant sur un horizon temporel à plus long terme, en utilisant une approche d’investissement basée sur les fondamentaux et en appliquant des modèles de valorisation robustes pour identifier les actions mal évaluées.

Gamme de fonds Chine de FSSA Investment Managers

Gamme de fonds Chine de FSSA

Source : First Sentier Investors au 31 octobre 2020.

 

 

Présentation de l’équipe

FSSA Investment Managers gère 28,7 milliards USD^ pour le compte de clients à l’échelle mondiale. Autonome au sein du groupe First Sentier Investors, notre équipe de professionnels de l’investissement spécialisés est basée à Hong Kong, à Singapour, à Tokyo et à Édimbourg.

Nous sommes des investisseurs décentralisés, s’appuyant sur la recherche et l’analyse fondamentales pour constituer des portefeuilles solides. Nous organisons plus d’un millier de réunions d’entreprises en face à face par an pour identifier les entreprises de haute qualité dans lesquelles nous pouvons investir à long terme.

En tant qu’actionnaires responsables et visant le long terme, nous intégrons l’analyse ESG à notre processus d’investissement et nous sommes largement engagés sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance.

Approche d'investissement

En résumé, notre approche d’investissement est basée sur :

- La sélection de titres décentralisés

- Des entreprises de qualité

- Une discipline d’évaluation rigoureuse

- Le long terme

- Une vision axée sur le rendement absolu

- Une distance par rapport aux références

Dernières publications

La Chine a fait les gros titres pour avoir édulcoré les objectifs de réduction du charbon lors de la COP26, mais nous pensons que la critique est injuste.
  • Article
  • 7 Minutes

Informations importantes

Ce document a été préparé uniquement à titre informatif, n’est destiné qu’à fournir un récapitulatif du sujet traité et ne prétend pas être exhaustif. Les opinions exprimées sont celles de l’auteur au moment de la publication et peuvent changer au fil du temps. Il ne constitue pas un conseil et/ou une recommandation en matière d’investissement et ne doit pas être utilisé comme le fondement d’une décision d’investissement. Le présent document n’est pas un document d’offre et ne constitue pas une offre, une invitation ou une recommandation d’investissement dans le but de distribuer ou d’acheter des titres, actions, parts ou autres intérêts ou de conclure un contrat d’investissement. Personne ne doit se fier au contenu et/ou agir en se fondant sur un élément contenu dans le présent document.

Le présent document est confidentiel et ne doit pas être copié, reproduit, diffusé ou transmis, en tout ou partie et sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans notre accord écrit préalable. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues auprès de sources que nous estimons fiables et exactes au moment de la publication, mais aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n’est faite quant à la sincérité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations. Nous déclinons toute responsabilité pour toute perte découlant directement ou indirectement d’une utilisation de ces informations.

Le terme « nous » fait référence à First Sentier Investors.

Au Royaume-Uni, publication par First Sentier Investors (UK) Funds Limited qui est autorisée et régie par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 143359). Adresse du siège social : Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London, EC2M 7EB, Royaume-Uni, numéro 2294743. Dans l’EEE, publication par First Sentier Investors (Ireland) Limited qui est autorisée et régie en Irlande par la Banque centrale d’Irlande (numéro d’enregistrement C182306) en lien avec l’activité de réception et de transmission d’ordres. Adresse du siège social : 70 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, Irlande, numéro 629188. En dehors du Royaume-Uni et de l’EEE, publication par First Sentier Investors International IM Limited qui est autorisée et régie au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 122512). Adresse du siège social : 23 St. Andrew Square, Edinburgh, EH2 1BB, Royaume-Uni, numéro SC079063. 

Certains fonds mentionnés dans le présent document sont identifiés comme des compartiments de First Sentier Investors Global Umbrella Fund plc, une société d’investissement à compartiments enregistrée en Irlande (en tant que Variable Capital Company, VCC). De plus amples informations sont indiquées dans le Prospectus et les Documents d’informations clés pour l’investisseur de la VCC qui sont mis gratuitement à disposition en écrivant à : Client Services, First Sentier Investors, 1 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2, Irlande en appelant le +353 1 635 6798 entre 9 h 00 et 17 h 00 (heure de Dublin) du lundi au vendredi, ou en consultant le site www.firstsentierinvestors.com. Les appels téléphoniques peuvent être enregistrés. La distribution ou l’achat de parts des fonds, ou la conclusion d’un contrat d’investissement avec First Sentier Investors peuvent être limités dans certaines juridictions.

Représentant et agent payeur en Suisse : Le représentant et agent payeur en Suisse est BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zürich, Selnaustrasse 16, 8002 Zürich, Suisse. Endroit où la documentation pertinente peut être obtenue : Le prospectus, les documents d’information clé pour l’investisseur (DICI), l’acte constitutif ainsi que les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

Les entités de First Sentier Investors auxquelles il est fait référence dans le présent document font partie de First Sentier Investors, membre de MUFG, un groupe financier mondial. First Sentier Investors comprend un certain nombre d’entités dans différentes juridictions. MUFG et ses filiales ne garantissent la performance d’aucun investissement ou entité mentionnée dans le présent document ni le remboursement du capital. Les investissements auxquels il est fait référence ne sont pas des dépôts ou autres passifs de MUFG ou de ses filiales, et sont soumis au risque d’investissement, notamment à la perte de revenus et du capital investi.

Copyright © (2021) First Sentier Investors

Tous droits réservés.