Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier China. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment :

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change : les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région : il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.
  • Risque propre au marché chinois : investir sur le marché chinois comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Le marché des actions chinoises recèle davantage d’incertitudes que ses homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque de concentration : les investissements ciblent un nombre relativement restreint de sociétés ou de pays, ce qui peut exposer l’investisseur à un risque plus élevé que celui qui serait induit par une position plus largement diversifiée.
  • Risque propre aux marchés émergents : les marchés émergents peuvent ne pas apporter aux investisseurs le même niveau de protection que les marchés développés ; comparés à ces derniers, ils peuvent présenter un risque accru.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

Renforcement de la réglementation sur les  entreprises technologiques chinoises – les investisseurs devraient-ils s’inquiéter ?

Selon nous, les plates-formes technologiques chinoises ont grandi trop vite et sont devenues trop grandes, et maintenant l’environnement réglementaire commence à les rattraper.

En raison de la concurrence féroce et de la mentalité du « vainqueur », les participants ont dû débourser des sommes considérables pour subventionner les ventes (souvent en dessous du prix de revient) afin de proposer des services à leur vaste clientèle et de maintenir des taux de croissance élevés. Cette consommation de liquidités est tout simplement insoutenable à long terme.

Notamment en Chine, l’année dernière, Alibaba a été frappé par l’arrêt de l’introduction en bourse d’Ant Group, une pression réglementaire antitrust croissante et une amende de plusieurs milliards de dollars. Le régulateur a également averti la plupart des autres sociétés Internet sur les comportements anticoncurrentiels. Bien que l’exigence de capital pour le Groupe Ant soit une étape prudente et que nous pensons qu’elle sera probablement appliquée, nous sommes moins préoccupés par l’impact des nouvelles directives antitrust. JD.com et Pinduoduo font déjà office de contrepoids à la domination d’Alibaba, comme en témoigne l’augmentation de leur part de marché au détriment de celle d’Alibaba.

C’est donc sans surprise que le gouvernement chinois a commencé à prendre des mesures contre les puissantes plates-formes technologiques, même si en réalité, il s’agissait d’un phénomène mondial. Les géants technologiques mondiaux Facebook, Amazon, Apple, Microsoft et Alphabet de Google (le groupe « FAAMG ») ont tous été confrontés à une surveillance réglementaire croissante sur divers problèmes tels que la domination présumée de la plateforme, le comportement anticoncurrentiel, la confidentialité des données et la propagation de la désinformation.

Nous pensons que le resserrement des réglementations sera bénéfique pour l’industrie et les consommateurs à long terme. Il est clair qu’un pouvoir sans entrave entre les mains de quelques magnats de la technologie ne peut être bon pour la société. Si l’on examine les principaux objectifs des directives antitrust publiées par l’Administration nationale de la régulation du marché (SAMR), on constate qu’elles visent à promouvoir une concurrence loyale et un marché sain et innovant.

En maîtrisant Alibaba, une centaine d’autres sociétés innovantes pourraient s’épanouir. Nous pensons que ce serait un bon résultat. Les réglementations ont également poussé les sociétés Internet existantes à investir davantage dans de nouvelles activités et de nouvelles technologies, favorisant ainsi l’innovation dans le secteur. Bien qu’il soit encore tôt, certaines d’entre elles peuvent avoir le potentiel de porter ses fruits à long terme.

Parallèlement, la technologie nous a apporté de nombreux avantages, mais sa domination croissante a également conduit à la destruction des modèles économiques existants et à un certain nombre de problèmes sociaux. Il est temps pour les géants de l’Internet d’assumer plus de responsabilités pour le bien-être social de leurs employés. Bien que cela puisse entraîner une hausse des coûts d’exploitation et une pression sur les marges à court terme, nous pensons qu’avec le temps, ceux qui ont des franchises plus solides devraient connaître une croissance plus durable, tandis que le risque politique aura été réduit.

Impact sur les géants technologiques chinois


La principale préoccupation concernant Alibaba est de savoir si l’entreprise et l’État sont toujours alignés. Pour une raison quelconque, le gouvernement chinois a décidé qu’Alibaba était devenu trop puissant. Avec ce renversement de situation, Alibaba aura probablement beaucoup plus de mal à rester le numéro un. Cette situation devrait susciter une réelle inquiétude, en Chine comme dans tout autre marché ou économie du monde.

D’un autre côté, Alibaba n’est pas chère en termes de multiples prix-bénéfices (PE) à 23x les bénéfices non PCGR en 2022. Selon nos calculs, la valeur de l’activité principale de commerce électronique est inférieure d’environ 10 % à la capitalisation boursière actuelle. Après avoir rajouté les liquidités, l’activité cloud et le groupe Ant peuvent être obtenus gratuitement. En outre, même si Alibaba perd des parts de marché au profit de JD.com, sa franchise reste forte et ses finances sont solides. Le tournant, s’il y en a un, ne doit pas se produire du jour au lendemain.

Nous pensons que Tencent devrait également s’en sortir, car la société a montré qu’elle était capable d’innover et qu’elle était proactive en termes de réglementation. Grâce à ses mini-programmes sur Wechat, les entreprises - y compris les autres plateformes technologiques JD.com et Pinduoduo - peuvent créer du trafic privé et entretenir des relations avec des leaders d’opinion (KOL, dans le jargon du marketing) sans avoir à payer pour des clics. Il est peu probable que les directives antitrust soient un problème ici.

Pendant ce temps, en 2019, l’industrie du jeu a dû faire face à des réglementations plus strictes pour protéger les joueurs adolescents, freiner la dépendance au jeu et gérer les dépenses dans le jeu. Tencent n’a pas été affectée, car elle avait déjà mis en œuvre son système « Healthy Gameplay » (un an avant la nouvelle réglementation), qui comprenait des limites de temps de jeu, des limites fixées par les parents pour les achats dans le jeu, des limites d’âge minimum et la vérification de l’identité. Le principal problème à surveiller sera l’approbation des jeux, car une suspension dans ce domaine (comme en 2018) aura un impact sur les résultats de Tencent.

Pour JD.com, le régulateur avait infligé l’équivalent d’un coup de règle sur les doigts pour ses irrégularités de prix autour des ventes de la Journée des célibataires. Nous ne nous attendons pas à beaucoup plus en termes de répression. Pour l’avenir, 2021 sera une année d’investissement pour le groupe, qui saisira de nouvelles opportunités commerciales dans JD Supermarket (épiceries électroniques), JD Digits (son activité de cloud computing et d’intelligence artificielle (IA)) et les achats groupés de Jingxi.

Bien que ces nouvelles entreprises devraient générer des bénéfices supplémentaires, cela signifie que la croissance des bénéfices de JD sera probablement inférieure à court terme. Cependant, nous nous attendons à ce que les marges continuent à s’accroître, car JD continue à gagner en échelle et en efficacité opérationnelle.

Nous pensons que le secteur du commerce électronique chinois entre dans une phase de développement mature et qu’il sera de plus en plus difficile d’obtenir un nouveau reclassement. Néanmoins, la croissance reste décente et Alibaba, Tencent et JD.com sont soutenus par leurs fortes franchises et leurs solides finances.

Remarque : L’éventuelle référence à des titres spécifiques est indiquée à des fins d’illustration uniquement et ne doit pas être interprétée comme une recommandation d’acheter ou de vendre ces titres.  Les titres mentionnés aux présentes peuvent ou non faire partie des portefeuilles de FSSA Investment Managers à un certain moment, et ces parts peuvent changer à tout moment.

Dernières publications

La Chine a fait les gros titres pour avoir édulcoré les objectifs de réduction du charbon lors de la COP26, mais nous pensons que la critique est injuste.
  • Article
  • 7 Minutes