Important Note Click to maximise
Important Note I have read and agree, click to minimise

RISK FACTORS

  • The value of investments and any income from them may go down as well as up and are not guaranteed. Investors may get back significantly less than the original amount invested.
  • If you are in any doubt as to the suitability of our funds for your investment needs, please seek investment advice.
  • Informations relatives à la Covid-19

    Il existe encore une incertitude importante concernant la Covid-19 et ses conséquences potentielles à l’échelle mondiale. La situation pourrait encore s’aggraver avant de s’améliorer, et personne ne sait à quel moment le pic sera atteint. Jusqu’à présent, la Chine a fait les frais de l’épidémie, avec des régions du pays en confinement et, dans certaines villes, des activités commerciales totalement à l’arrêt. Après des semaines de fermeture, certaines usines chinoises commencent à reprendre la production, mais nos discussions avec certaines d’entre elles suggèrent qu’elles fonctionnent à un taux de production réduit de moitié par rapport à la normale.

    Bien qu’aucun secteur n’ait été épargné, le tourisme a été particulièrement touché. En 2018, 162 millions de touristes chinois sont sortis du pays (contre 16 millions en 2002). Avec les restrictions de voyage et une quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de Chine continentale, le phénomène s’est complètement tari. En Chine, à Hong Kong, à Singapour et en Corée, les compagnies aériennes, les hôtels, les taxis, les restaurants et les commerces ont tous connu un ralentissement considérable.

    La contribution de la Chine au PIB mondial est d’environ 16 % (4 fois plus que pendant le SRAS en 2003), et son importance dans les chaînes d’approvisionnement internationales ne peut pas être sous-estimée. L’évolution vers une production à flux tendu a aggravé le problème. Par exemple, Jaguar Land Rover Automotive a récemment évoqué la nécessité d’apporter des porte-clés par valise ; et Apple a signalé des problèmes potentiels concernant les pénuries de composants. Tous les types de secteurs qui dépendent de la main-d’œuvre chinoise ont également été affectés.

    Même si ces préoccupations concernaient jusqu’à présent principalement la Chine et l’Asie, il semble que le reste du monde commence à connaître la même situation. Avec la recrudescence des cas de Covid-19 au Moyen-Orient, en Afrique et dans certaines parties de l’Amérique latine, il se peut qu’il ne s’agisse que d’une question de temps avant que nous commencions également à rencontrer des perturbations à grande échelle dans ces régions. Étant donné que le virus se propage à l’échelle mondiale, il est difficile d’évaluer l’impact final sur les économies. Nous estimons qu’il pourrait être assez significatif et plus prolongé que prévu. 

    Notre approche d’investissement demeure inchangée

    Malgré les perspectives incertaines, nos principes et notre processus d’investissement demeurent inchangés. Nous investissons sur un horizon de 5 ans, et ces types d’événements n’affectent pas notre approche. Nous continuons à nous concentrer sur l’achat d’entreprises correctement gérées, avec des franchises solides et des bilans conservateurs, et qui, selon nous, présentent des bases fondamentales décentes à long terme, susceptibles de stimuler la croissance des bénéfices.

    Bien que les événements actuels puissent nuire à la croissance des bénéfices à court terme, nous estimons que les conséquences sur les entreprises disposant de franchises solides devraient être limitées. Sur la base de notre expérience antérieure avec le SRAS, nous pensons que le sentiment négatif actuel pourrait être une opportunité d’acheter auprès d’entreprises présentant de bonnes perspectives de croissance à long terme.

    Les bénéficiaires les plus évidents des préoccupations liées au coronavirus se trouvent dans le secteur de la santé. Par exemple, CSL, l’un des plus grands fabricants mondiaux de vaccins contre la grippe, prévoit que davantage de personnes seront vaccinées à l’avenir. Resmed and Fisher & Paykel, fabricants de masques et d’appareils respiratoires, en ont également bénéficié ; et bien que les Chinois puissent faire sortir un hôpital de terre en dix jours, Ramsay Health Care, qui exploite des établissements en Australie, au Royaume-Uni et en France, n’est pas en mesure de construire de nouvelles cliniques aussi rapidement. Ces quatre sociétés présentent leurs propres moteurs de croissance fondamentaux, que la propagation de la Covid-19 se transforme en pandémie ou non.

    Les acteurs du tourisme chinois seront probablement les plus durement touchés, notamment l’aéroport international de Shanghai et Trip.com. Cependant, tout comme pour le marché des actions A en général, nous avons été surpris par leur capacité de résistance. En effet, les investisseurs voient au-delà de l’impact à court terme, et les actions de Hong Kong et de Chine ont été remarquablement résilientes. Depuis le début de l’année, l’indice Hang Seng a diminué de 7 % et le marché des actions A est en baisse de 3,8 % seulement (à la fin du mois de février 2020). Il existe une grande confiance en la capacité des banques centrales à résoudre chaque problème (comme depuis la crise financière mondiale), avec des fonds supplémentaires provenant d’« hélicoptères monétaires »[1] si les conséquences économiques s’avéraient plus graves que prévu. Dans les faits, la relance budgétaire du gouvernement chinois a été saluée par une forte hausse des actions.

    Au Japon, l’ampleur de l’épidémie est beaucoup plus faible qu’en Chine. Cependant, il existe une crainte grandissante que les hôpitaux ne soient pas en mesure de faire face si le nombre de cas venait à augmenter fortement. Le public japonais a également été déçu par la bureaucratie gouvernementale, notamment par la gestion des touristes du bateau de croisière Diamond Princess, et l’attention insuffisante portée au problème du coronavirus dès le départ. De plus, le gouvernement japonais risque de ne pas être en mesure de contrôler les mouvements de population aussi strictement que le gouvernement chinois. 

    En ce qui concerne les conséquences, de nombreuses entreprises japonaises dépendent fortement de l’économie chinoise. Ainsi, les entreprises industrielles japonaises sont affectées par la suspension des opérations des usines chinoises et la pénurie de main-d’œuvre. Cependant, la plupart des sociétés nationales de services n’ont pas encore été affectées, et l’ampleur de l’impact éventuel dépend de la rapidité de l’évolution de la situation. Pour les sociétés de consommation, les pénuries de stock pourraient se faire sentir si l’approvisionnement en provenance de Chine ne peut pas reprendre ; et il est probable que le tourisme dans le pays reste limité à court terme.

    Nous ne détenons aucune action du secteur du tourisme dans nos portefeuilles d’actions japonaises. Cependant, les sociétés japonaises de consommation sont souvent fortement exposées à la clientèle chinoise. La consommation intérieure peut baisser à mesure que le nombre de cas augmente, ce qui entraîne des réductions budgétaires dans les investissements, et ce qui affecterait d’autres secteurs par la suite. Bien que les actions japonaises aient été liquidées à tous les niveaux au cours des dernières semaines, de telle sorte que l’ampleur de la baisse des actions n’est plus représentative des fondamentaux et même de l’impact du coronavirus, nous considérons les baisses du marché comme des opportunités de renforcer les actions sur des valorisations à bas prix.

    1 Un « hélicoptère monétaire » désigne une expansion monétaire visant à stimuler l’économie 

    Dernières publications

    La Chine a fait les gros titres pour avoir édulcoré les objectifs de réduction du charbon lors de la COP26, mais nous pensons que la critique est injuste.
    • Article
    • 7 Minutes

    Informations importantes

    Ce document a été préparé uniquement à titre informatif et n’est destiné qu’à fournir un récapitulatif du sujet traité. Il ne prétend pas être exhaustif ou donner des conseils. Les opinions exprimées sont celles de l’auteur au moment de la publication et peuvent changer au fil du temps. Le présent document n’est pas un document d’offre et ne constitue pas une offre, une invitation ou une recommandation d’investissement dans le but de distribuer ou d’acheter des titres, actions, parts ou autres intérêts ou de conclure un contrat d’investissement. Personne ne doit se fier au contenu et/ou agir en se fondant sur un élément contenu dans le présent document.

    Le présent document est confidentiel et ne doit pas être copié, reproduit, diffusé ou transmis, en tout ou partie et sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans notre accord écrit préalable. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues auprès de sources que nous estimons fiables et exactes au moment de la publication, mais aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n’est faite quant à la sincérité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations. Nous déclinons toute responsabilité pour toute perte découlant directement ou indirectement d’une utilisation du présent document.

    Le terme « nous » fait référence à First Sentier Investors, un membre de MUFG, un groupe financier mondial. First Sentier Investors comprend un certain nombre d’entités dans différentes juridictions, opérant en Australie sous le nom First Sentier Investors et ailleurs sous le nom First State Investments.

    Au Royaume-Uni, publication par First State Investments (UK) Limited qui est autorisée et régie au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 143359). Adresse du siège social : Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London, EC2M 7EB, Royaume-Uni, numéro 2294743. En dehors du Royaume-Uni, publication par First State Investments International Limited qui est autorisée et régie au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d'enregistrement 122512). Adresse du siège social : 23 St. Andrew Square, Edinburgh, EH2 1BB numéro SCO79063.

    Le logo de First State Investments est une marque de la Commonwealth Bank of Australia ou d’une de ses filiales et est utilisé par FSI en vertu d’un contrat de licence.

    Copyright © (2020) First Sentier Investors