Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier China. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment :

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change : les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région : il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.
  • Risque propre au marché chinois : investir sur le marché chinois comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Le marché des actions chinoises recèle davantage d’incertitudes que ses homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque de concentration : les investissements ciblent un nombre relativement restreint de sociétés ou de pays, ce qui peut exposer l’investisseur à un risque plus élevé que celui qui serait induit par une position plus largement diversifiée.
  • Risque propre aux marchés émergents : les marchés émergents peuvent ne pas apporter aux investisseurs le même niveau de protection que les marchés développés ; comparés à ces derniers, ils peuvent présenter un risque accru.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

Cinq tendances qui affectent les investissements en Chine : 2021 et au-delà

Compte tenu de sa taille et de son influence, la Chine reste une destination d’investissement clé malgré les conflits commerciaux et les tensions diplomatiques en cours avec les États-Unis et l’Australie. Avec un PIB équivalent à environ 70 % de celui des États-Unis, les actions chinoises perdurent dans de nombreux portefeuilles mondiaux.

Dans ce contexte, Martin Lau, associé directeur chez FSSA Investment Managers, fournit cinq éclairages sur les tendances actuelles et à venir qui influent sur l’économie chinoise.

2021 : année du renforcement de l’économie chinoise

Cette année devrait être l’occasion pour la croissance du marché de trouver davantage d’équilibre, probablement en ce qui concerne, entre autres, les actions cycliques et celles dont la valeur a souffert l’an dernier. À mesure que l’économie reprend, les actions d’un plus large éventail de secteurs deviendront plus attrayantes. L’an dernier, une poignée d’entreprises seulement représentaient la majeure partie des rendements. Nous observons déjà des signes de changement, et c’est pour cette raison que nous anticipons que cette année devrait être différente de la dernière.

L’année 2020 a été légèrement inhabituelle dans la mesure où les investisseurs étaient très confiants sur le marché malgré les valorisations élevées. Certaines entreprises ont vu leur cours s’envoler avec une multiplication comprise entre 80 et 100 fois. Maintenant qu’elles publient leurs résultats, il devrait être intéressant de vérifier si elles sont capables de répondre aux attentes. Nous ne nous attendons pas nécessairement à une chute du cours des actions, mais nous pensons que les rendements pourraient être inférieurs à ceux de l’année dernière. À ce titre, nous ferons preuve de prudence lorsque nous déciderons des actions à acheter.

Le prix des actions est plus attrayant que celui des obligations

Malgré la reprise économique prévue cette année, nul ne prévoit une augmentation des taux d’intérêt, contrairement aux reprises précédentes. Cela tient au fait que l’économie est toujours dans une situation précaire. Par rapport aux obligations, nous pensons que les actions offrent toujours un meilleur rapport qualité-prix. Par exemple, le rendement d’une obligation de CK Hutchison Holdings (un conglomérat mondial) est compris entre 1,6 % à 1,7 % environ, mais le rendement de ses dividendes est supérieur à 5 %.

Les secteurs de la fabrication et de la technologie chinois sont plus compétitifs que jamais

L’époque où la Chine était une source de main-d’œuvre bon marché est révolue, mais en même temps, le salaire d’un ingénieur chinois bien qualifié peut représenter seulement la moitié ou les deux tiers du salaire d’un ingénieur basé aux États-Unis.

Par conséquent, certains secteurs de l’économie chinoise ont commencé à croître assez rapidement, à l’instar des produits pharmaceutiques et logiciels, des semi-conducteurs et de l’industrie automobile. La Chine a modernisé son secteur manufacturier, un objectif clé des derniers Plans quinquennaux du président Xi, ce qui a bénéficié à des entreprises comme le fabricant d’équipements de télécommunications Huawei.

De la même manière, près de 600 000 diplômés chinois reviennent chaque année d’universités étrangères, ce qui renforce la capacité technologique du pays. Les dépenses en R&D des entreprises technologiques chinoises ont augmenté et il devrait se révéler intéressant de constater les opportunités de croissance qui en découleront.

Nos investissements dans la technologie en Chine ne sont pas limités aux sociétés Internet. Nous nous attendons à voir les nouvelles technologies apparaître dans d’autres secteurs, tels que la vente au détail et l’alimentation, pour réduire les coûts et augmenter l’efficacité. À l’avenir, le secteur de la technologie devrait en conséquence prendre encore plus d’ampleur.

Les sanctions commerciales : une stimulation pour l’économie chinoise ?

Il existe des précédents historiques au climat politique actuel : dans les années 1980, les États-Unis prélevaient des droits de douane élevés sur les importations de voitures japonaises afin de protéger leurs propres constructeurs automobiles.

Les États-Unis sont à nouveau dans une position de lutte politique et économique avec leur plus grand rival. Il s’agissait autrefois du Japon et il est désormais incarné par la Chine. Par conséquent, nous nous attendons à voir davantage de politiques américaines conçues pour limiter l’essor économique de la Chine.

Cependant, l’impact des sanctions commerciales de l’époque sur l’économie japonaise s’était révélé positif à certains égards. Toyota, par exemple, reste le plus grand constructeur automobile au monde et produit même des voitures aux États-Unis. La société a utilisé des ressources locales pour soutenir son expansion mondiale et elle a conservé son statut de leader du secteur.

Nous pensons qu’à court terme, le gouvernement chinois soutiendra l’économie par le biais de mesures telles que la réduction de l’impôt sur le revenu des particuliers et le soutien financier des entreprises privées. À moyen long terme, les entreprises chinoises devraient être contraintes de renforcer leurs compétences fondamentales. Celles qui sont capables de s’adapter à la nouvelle norme devraient en sortir plus fortes avec le temps, malgré les sanctions commerciales.

Le Made In China devrait être davantage recherché par les consommateurs chinois

Dans le dernier Plan quinquennal de la Chine, le gouvernement a annoncé des projets visant à réduire la vulnérabilité du pays, ainsi que sa dépendance à l’économie mondiale ; à atteindre l’autosuffisance, et à stimuler la consommation intérieure. Le gouvernement a également inauguré des subventions visant à stimuler les achats d’appareils ménagers et d’automobiles.

L’on estime que ces tendances devraient se poursuivre au cours des 5 à 10 prochaines années. Alors que l’économie chinoise se développe et que les revenus augmentent, la population chinoise devrait commencer à réfléchir à la manière dont ils peuvent améliorer leur qualité de vie. Nous pensons que les dépenses liées à la consommation, à l’éducation et au tourisme sont toutes prêtes à connaître une croissance significative.

En lien avec cette situation, l’on constate une popularité croissante des marques nationales. À mesure que les jeunes générations voient leurs niveaux de vie et leurs revenus s’améliorer, elles devraient commencer à avoir davantage confiance dans les marques chinoises. La réussite des marques de vêtements de sport nationales comme Li-Ning et Anta, ou des marques de cosmétiques comme Marubi et Pechoin en est une illustration. Nous prévoyons que cette tendance devrait se poursuivre et que davantage de marques locales comme Huawei ou Xiaomi devraient émerger pour soutenir une économie de consommation locale.

Conclusion

Alors que le président Xi déploie le dernier Plan quinquennal, nous nous attendons à voir un certain nombre de tendances séculaires s’installer, ce qui devrait aider l’économie chinoise à maintenir sa croissance. Avec une base attrayante et une main-d’œuvre compétitive et bien formée, les champions chinois de la fabrication devraient poursuivre leurs progrès technologiques fulgurants et gagner des parts de marché à l’échelle mondiale. Dans le même temps, la population chinoise recherche au niveau national des produits et services locaux pour permettre au pays de devenir plus autonome. Les entreprises qui peuvent exploiter ces tendances devraient avoir un bon positionnement pour faire face à la vague chinoise dans la prochaine décennie.

 

Dernières publications

Informations importantes

Ce document a été préparé uniquement à titre informatif, n’est destiné qu’à fournir un récapitulatif du sujet traité et ne prétend pas être exhaustif. Les opinions exprimées sont celles de l’auteur au moment de la publication et peuvent changer au fil du temps. Il ne constitue pas un conseil et/ou une recommandation en matière d’investissement et ne doit pas être utilisé comme le fondement d’une décision d’investissement. Le présent document n’est pas un document d’offre et ne constitue pas une offre, une invitation ou une recommandation d’investissement dans le but de distribuer ou d’acheter des titres, actions, parts ou autres intérêts ou de conclure un contrat d’investissement. Personne ne doit se fier au contenu et/ou agir en se fondant sur un élément contenu dans le présent document.

Le présent document est confidentiel et ne doit pas être copié, reproduit, diffusé ou transmis, en tout ou partie et sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans notre accord écrit préalable. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues auprès de sources que nous estimons fiables et exactes au moment de la publication, mais aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n’est faite quant à la sincérité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations. Nous déclinons toute responsabilité pour toute perte découlant directement ou indirectement d’une utilisation de ces informations.

Le terme « nous » fait référence à First Sentier Investors.

Au Royaume-Uni, publication par First Sentier Investors (UK) Funds Limited qui est autorisée et régie par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 143359). Adresse du siège social : Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London, EC2M 7EB, Royaume-Uni, numéro 2294743. Dans l’EEE, publication par First Sentier Investors (Ireland) Limited qui est autorisée et régie en Irlande par la Banque centrale d’Irlande (numéro d’enregistrement C182306) en lien avec l’activité de réception et de transmission d’ordres. Adresse du siège social : 70 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, Irlande, numéro 629188. En dehors du Royaume-Uni et de l’EEE, publication par First Sentier Investors International IM Limited qui est autorisée et régie au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 122512). Adresse du siège social : 23 St. Andrew Square, Edinburgh, EH2 1BB, Royaume-Uni, numéro SC079063.

Certains fonds mentionnés dans le présent document sont identifiés comme des compartiments de First Sentier Investors Global Umbrella Fund plc, une société d’investissement à compartiments enregistrée en Irlande (en tant que Variable Capital Company, VCC). De plus amples informations sont indiquées dans le Prospectus et les Documents d’informations clés pour l’investisseur de la VCC qui sont mis gratuitement à disposition en écrivant à : Client Services, First Sentier Investors, 1 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2, Irlande en appelant le +353 1 635 6798 entre 9:00 et 17:00 (heure de Dublin) du lundi au vendredi ou en visitant www.firstsentierinvestors.com. Les appels téléphoniques peuvent être enregistrés. La distribution ou l’achat de parts des fonds, ou la conclusion d’un contrat d’investissement avec First Sentier Investors peuvent être limités dans certaines juridictions.

Représentant et agent payeur en Suisse : Le représentant et agent payeur en Suisse est BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zürich, Selnaustrasse 16, 8002 Zürich, Suisse. Endroit où la documentation pertinente peut être obtenue : Le prospectus, les documents d’information clé pour l’investisseur (DICI), l’acte constitutif ainsi que les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

Les entités de First Sentier Investors auxquelles il est fait référence dans le présent document font partie de First Sentier Investors, membre de MUFG, un groupe financier mondial. First Sentier Investors comprend un certain nombre d’entités dans différentes juridictions. MUFG et ses filiales ne garantissent la performance d’aucun investissement ou entité mentionnée dans le présent document ni le remboursement du capital. Les investissements auxquels il est fait référence ne sont pas des dépôts ou autres passifs de MUFG ou de ses filiales, et sont soumis au risque d'investissement, notamment à la perte de revenus et du capital investi.

Copyright © (2021) First Sentier Investors

Tous droits réservés.