Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier India. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment:

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change: les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque propre au sous-continent indien: investir dans le sous-continent indien comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Les marchés d’actions du sous-continent indien recèlent davantage d’incertitudes que leurs homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région: il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

 Inde - Points de vue mensuels du gestionnaire

Terrain, travail, capital et entrepreneuriat. Ce sont les « facteurs de production » bien connus, tels que définis par les économistes classiques. L’Entrepreneur (ou la Société) est celui qui combine ces facteurs pour générer un bénéfice. Cependant, à notre avis, chacun de ces facteurs a été exploité de manière excessive au cours des 20 à 30 dernières années et tout est devenu secondaire par rapport au « bénéfice » (à utiliser de manière interchangeable avec la « capitalisation boursière », bien que le lien entre les deux soit devenu ténu ces dernières années).  Le graphique ci-dessous, qui montre comment les bénéfices des entreprises ont augmenté par rapport au PIB aux États-Unis, reflète bien la tendance : le ratio a plus que doublé sur 30 ans. En d’autres termes, le pendule s’est peut-être déplacé trop loin en faveur des acteurs du marché des capitaux.

Bénéfice d’entreprise/PIB - États-Unis (1990-2021)

Source : Bureau d’analyse économique des États-Unis

 

 

Le véritable coût des ressources naturelles n’est actuellement évalué que lorsque les investisseurs examinent des aspects tels que l’intensité carbone, l’utilisation de l’eau et les émissions de gaz à effet de serre, et insistent sur le développement durable. Des choses intéressantes sont également en évolution en ce qui concerne le travail. Aux États-Unis, le salaire horaire médian ajusté pour tenir compte de l’inflation a à peine changé de 1979 à 2019, tandis que les 10 % de salariés les mieux rémunérés ont constaté une hausse significative1. La tendance récente des décisions des syndicats et des grèves massives, malgré des niveaux de chômage les plus bas aux États-Unis, est symptomatique de ce problème. Et les taux d’intérêt, comme nous le savons, font la même chose depuis très longtemps. Cela aussi, semble changer. Enfin, la fiscalité, bien qu’elle ne soit pas un facteur de production, a également baissé, la plupart des grandes multinationales (MNC) acheminant les bénéfices à travers des paradis fiscaux. Encore une fois, il y a eu un contrecoup par rapport à ces pratiques « d’évitement des impôts ». Ainsi, tous les facteurs de production commencent à inverser la tendance, d’une certaine manière, ou du moins aux États-Unis, la plus grande économie au monde.

Cependant, le même graphique bénéfice/PIB pour l’Inde (ci-dessous) semble une image miroir de celui des États-Unis, au moins au cours de la dernière décennie.

Bénéfice d’entreprise/PIB - Inde (1992-2021)

Source : Centre de surveillance de l’économie indienne (CMIE)

 

 

Pourquoi ? La raison principale pourrait être une multitude de chocs exogènes pour l’économie, tels que des  scandales d’entreprise entraînant des gels bureaucratiques et du crédit, la démonétisation, l’effondrement des sociétés financières non bancaires (NBFC) et la transition vers la taxe sur les biens et services (GST). Cependant, même si nous examinons les facteurs de production, ils sont quelque peu différents. D’une part, l’Inde est traditionnellement une économie en difficulté. Les données du Fonds monétaire international (FMI) montrent que les taux d’intérêt réels en Inde ont atteint une moyenne d’environ 4,9 % au cours de la dernière décennie, ce qui est nettement supérieur aux moyennes mondiales (la plupart des marchés développés ont maintenant des taux d’intérêt réels profondément négatifs). Non seulement les taux sont élevés, mais la disponibilité du crédit est relativement limitée, étant donné qu’une grande proportion de l’économie opère toujours dans le segment non officiel. La main-d'œuvre est également une question compliquée en Inde, bien qu’elle soit incontestablement bon marché, les lois sont draconiennes, ce qui finit par empêcher les entreprises indiennes de prendre de grands engagements en matière d’emploi. Enfin, le gouvernement indien n’a récemment pris conscience que les ressources naturelles du pays n’étaient pas correctement valorisées, entraînant un important remaniement des licences pour des minéraux comme le charbon, le minerai de fer et même le spectre des télécommunications, au cours de la dernière décennie. Même les terres sont devenues difficiles à trouver en Inde récemment, chaque industriel que nous rencontrons se prévalant de combien de temps (et combien d’argent) il faut pour obtenir des titres de propriété valables.

L’Inde est unique parmi les grandes économies, dans le sens où elle n’a pas encore vu l’économie officialisée (entreprises et acteurs du marché des capitaux) devenir bénéficiaire de la même manière que dans d’autres pays. Notre point de vue est que suite aux mesures de politique publique prises ces dernières années, et en raison de facteurs cycliques et de contraintes géopolitiques à l’échelle mondiale, au cours des dix prochaines années, les bénéfices des entreprises en Inde occuperont une place plus importante dans l’économie. Cela dit, nous sommes conscients des pièges qui attendent les entreprises qui exploitent tout ou partie des facteurs de production. D’une part, nous essayons de rester loin des entreprises qui cherchent à obtenir des bénéfices en générant un coût considérable pour l’environnement, par exemple les industries polluantes et les sociétés minières. De même, les entreprises qui n’accordent pas d’importance aux travailleurs et à leur sécurité sont un autre interdit (nous avons l’habitude d’examiner le pourcentage de personnel sous contrat, les antécédents de blessures et de décès, etc.). Nous pensons également que les entreprises doivent obtenir leur permis social pour exercer leurs activités, et payer des impôts en fait partie. Nous adoptons une vision négative des entreprises qui conçoivent leur modèle économique autour des arbitrages fiscaux ou tentent de faire de leur mieux pour tromper le fisc. Enfin, nous avons tendance à refuser les entreprises qui ont une mauvaise attitude face à la dette (celles qui ont tendance à tout miser en haut des cycles, qui ne reconnaissent pas les décalages de durée, ou qui achètent de la dette non couverte à l’étranger, par exemple). Nous valorisons grandement les équipes de direction qui reconnaissent les risques à long terme impliqués dans toutes ces questions et qui sont prêtes à apprendre, et même à encourir des coûts à court terme, pour rendre leur entreprise plus durable. 

1 Institut de politique économique : État des salaires de l’Amérique du travail 2019  par Elise Gould ; publié le 20 février 2020

Dernières publications

50x P/E! 70x P/E! 100x P/E! Des valorisations considérées comme scandaleuses il y a seulement quelques années sont aujourd’hui couramment évoquées par la plupart des investisseurs. Mais interrogez n’importe quel propriétaire d’entreprise qui se respecte : il ou elle secouera la tête d’un air incrédule.
  • Article
  • 5 Minutes
Cette fois-ci, nous voulons parler de l’importance des nouvelles introductions en bourse pour maintenir le dynamisme du marché et conserver l’esprit d’entreprise dans le pays.
  • Article
  • 3 Minutes

*Au 31 janvier 2022 ou autrement indiqué.

Informations importantes

Ce document est fourni à titre d’information générale uniquement. Il ne constitue pas un conseil financier ou d’investissement et ne prend pas en compte un objectif d’investissement, une situation financière ou un besoin spécifique. Le présent document ne constitue pas une offre de prestation de services de gestion d’actifs, ni une recommandation ni une offre ou sollicitation d’acheter, de détenir ou de vendre des titres ou de signer un contrat pour une prestation de services de gestion de portefeuille ou de conseil en investissement, et ce document n’a pas été préparé en lien avec une telle offre. Avant toute décision d’investissement, vous devez effectuer votre propre diligence raisonnable et prendre en compte vos besoins d’investissement individuels, vos objectifs et votre situation financière, et lire les documents d’offre pertinents pour plus de détails, y compris la divulgation des facteurs de risque. Toute personne qui agit en fonction des informations figurant dans les présentes, ou qui modifie sa position d’investissement en s’appuyant sur ces informations, le fait entièrement à ses risques et périls.

Nous avons pris des précautions raisonnables pour nous assurer que ce document est exact, à jour, complet et adapté à l’objectif et au public prévus à la date de publication. Néanmoins, les informations contenues dans les présents documents peuvent être modifiées à tout moment, sans préavis. Aucune assurance n’est donnée et aucune responsabilité n’est acceptée concernant l’exactitude, la validité ou l’exhaustivité de ce document.

Lorsque le présent document présente certaines opinions ou certaines déclarations prévisionnelles, ces opinions et déclarations sont fondées sur des hypothèses, des thèmes et des sources qui ne sont considérés comme vrais et fiables qu’au moment de la publication. Ce document reflète uniquement les opinions de rédacteurs spécifiques. Ces points de vue peuvent changer, ne pas s’avérer valables et ne pas refléter les points de vue de toute l’équipe de First Sentier Investors.

Les performances passées ne sont pas indicatives des performances futures. Tout investissement comporte des risques et la valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent baisser ou augmenter. Vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité de votre investissement. Les résultats réels ou les résultats peuvent différer sensiblement de ceux discutés. Les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux déclarations prévisionnelles, car il n’existe aucune certitude que les conditions actuelles au moment de la publication se maintiendront.

Les éventuelles références à des titres spécifiques sont indiquées à des fins d’illustration uniquement et ne doivent pas être interprétées comme une recommandation d’acheter ou de vendre ces titres. Tous les titres mentionnés dans les présentes peuvent ou non faire partie des participations des portefeuilles de First Sentier Investors à un moment donné, et celles-ci peuvent changer au fil du temps.

Les références à des repères ou indices comparatifs (le cas échéant) sont fournies à titre d’illustration et de comparaison uniquement, peuvent ne pas être disponibles pour un investissement direct, ne sont pas gérées, supposent le réinvestissement des revenus et ont des limites lorsqu’elles sont utilisées à des fins de comparaison ou à d’autres fins du fait de leur volatilité éventuelle, de leur crédit ou d’autres caractéristiques importantes (telles que le nombre et les types de titres) qui peuvent différer des fonds gérés par First Sentier Investors.

Restrictions de vente

Tous les produits First Sentier Investors ne sont pas disponibles dans toutes les juridictions.

La présente documentation n’est pas destinée et ne vise pas à être accessible aux personnes résidant dans un pays, ou aux citoyens dudit pays, ou tout autre type ou catégorie d’individu pour lesquels garantir un tel accès serait illégal ou nécessiterait un enregistrement, un dépôt, une demande de licence ou d’approbation ou d’autres mesures devant être prises par First Sentier Investors afin de se conformer aux lois locales ou autres exigences réglementaires dans ce pays.

Ce document est destiné aux « clients professionnels » (tels que définis par la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni, ou en vertu de la MiFID II), aux « clients wholesale » (tels que définis en vertu du Corporations Act de 2001 (Cth) ou de la Financial Markets Conduct Act de 2013 (Nouvelle-Zélande), ainsi qu’aux investisseurs « professionnels » et « institutionnels » tels que définis dans la juridiction dans laquelle le document est reçu, y compris Hong Kong, Singapour et les États-Unis, et ne doit pas être utilisé ou transmis à d’autres personnes.

Les fonds de First Sentier Investors mentionnés dans ces documents ne sont pas enregistrés à la vente aux États-Unis et ce document n’est pas une offre de vente de fonds à des ressortissants américains (ce terme étant utilisé dans le Règlement S promulgué en vertu de la Loi de 1933). Des informations spécifiques au fonds ont été fournies afin d’illustrer l’expertise de First Sentier Investors en matière de stratégie. Les différences entre les contraintes ou frais spécifiques au fonds et ceux d’un mandat géré de manière similaire affecteraient les résultats de performance.

À propos de First Sentier Investors

Les références à « nous » ou à « notre » sont des références à First Sentier Investors, une entreprise mondiale de gestion d’actifs détenue et contrôlée par Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG). Certaines de nos équipes d’investissement opèrent sous les noms commerciaux FSSA Investment Managers, Stewart Investors et Realindex Investments : elles font toutes partie du groupe First Sentier Investors.

Le présent document ne peut être copié ou reproduit entièrement ou en partie, sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, ni diffusé sans le consentement écrit préalable de First Sentier Investors.

Nous communiquons et exerçons nos activités par le biais de différentes entités juridiques à différents endroits. Ce document est communiqué dans les zones géographiques suivantes :[1]

• en Australie et Nouvelle-Zélande, par First Sentier Investors (Australia) IM Limited, autorisée et réglementée en Australie par la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (AFSL 289017 ; ABN 89 114 194311)

• dans l’Espace économique européen, par First Sentier Investors (Ireland) Limited, autorisée et réglementée en Irlande par la Banque centrale d’Irlande (n° d’imm. CBI C182306 ; siège social au 70 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, Irlande ; n° d’imm. de société 629188)

• à Hong Kong par First Sentier Investors (Hong Kong) Limited, qui n’a pas été examinée par la Securities & Futures Commission de Hong Kong

• à Singapour par First Sentier Investors (Singapore) (n° d‘imm. de société 196900420D), qui n’a pas été examinée par la Monetary Authority of Singapore. First Sentier Investors (numéro d’enregistrement 53236800B) est une division commerciale de First Sentier Investors (Singapour).

• au Japon par First Sentier Investors (Japan) Limited, autorisée et réglementée par l’Agence des services financiers (Directeur du Local Finance Bureau [institutions financières enregistrées] de Kanto n° 2611)

• au Royaume-Uni par First Sentier Investors (UK) Funds Limited, autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (n° d‘imm. 2294743 ; siège social à Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London, EC2M 7EB)

• aux États-Unis par First Sentier Investors (US) LLC, autorisée et réglementée par la Securities Exchange Commission (RIA 801-93167)

• dans d’autres juridictions, où ce document peut être publié légalement, par First Sentier Investors International IM Limited, autorisé et réglementé au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d’enregistrement 122512 ; siège social 23 St. Andrew Square, Édimbourg, EH2 1BB numéro SC079063).

Dans la mesure autorisée par la loi, MUFG et ses filiales ne sont responsables d’aucune perte ou d’aucun dommage résultant de la confiance accordée à une quelconque déclaration ou information mentionnée dans le présent document. Ni MUFG ni aucune de ses filiales ne garantissent la performance d’un produit d’investissement mentionné dans le présent document ou le remboursement du capital. Les investissements auxquels il est fait référence ne sont pas des dépôts ou autres passifs de MUFG ou de ses filiales, et sont soumis au risque d’investissement, notamment à la perte de revenus et du capital investi.

© First Sentier Investors Group

[1] Si les documents seront mis à disposition dans d’autres lieux, demandez conseil à notre département Conformité Réglementaire.