Avertissement Cliquez ici pour agrandir
Avertissement J'ai lu et j'accepte les modalités, cliquez ici pour réduire la fenêtre

FACTEURS DE RISQUE

Ces informations constituent une offre financière promotionnelle relative à la stratégie First Sentier India. Ces informations sont exclusivement réservées aux clients professionnels dans l’Espace économique européen et partout ailleurs où leur diffusion est légale. L’investissement comporte certains risques et notamment:

  • La valeur des investissements et des éventuels revenus qu’ils génèrent peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du montant initialement investi.
  • Risque de change: les fluctuations des taux de change peuvent avoir une incidence sur la valeur des actifs libellés dans d’autres devises.
  • Risque propre au sous-continent indien: investir dans le sous-continent indien comporte des risques spécifiques qui peuvent être de nature juridique, réglementaire ou économique. Les marchés d’actions du sous-continent indien recèlent davantage d’incertitudes que leurs homologues des pays plus industrialisés.
  • Risque lié à une exposition unique à un pays / à une région: il est plus risqué d’investir exclusivement dans un pays ou une région que de diversifier ses positions sur plusieurs pays ou régions mondiales. Une exposition diversifiée à plusieurs pays ou régions contribue à atténuer le risque.

Pour de plus amples informations sur les sociétés agréées par la FCA publiant ces informations ou sur tous les fonds visés, veuillez consulter les Conditions générales et les Informations importantes ci-après.

Pour une description des termes liés à l’investissement et des risques, veuillez vous référer au Prospectus et au Document d’information-clé pour l’investisseur de chacun des fonds.

Si vous n’êtes pas certain que nos fonds soient adaptés à votre objectif d’investissement, nous vous invitons à faire appel à un conseiller en investissement.

L’augmentation des revenus et les catégories « sous-pénétrées » offrent des opportunités d’investissement attrayantes en Inde.

En raison de l’augmentation de leur revenu disponible, nous constatons que les consommateurs indiens achètent de plus en plus de produits haut de gamme ou des produits discrétionnaires qui leur étaient précédemment inaccessibles. Nous pensons que cette tendance à la montée en gamme et susceptible de toucher différentes catégories d’individus.

L’Inde étant l’un des pays les plus peuplés à travers le monde, ses consommateurs, jeunes et ambitieux, représentent un marché vaste et en pleine croissance dans toutes les catégories de biens et de services. En raison de l’augmentation de leur revenu disponible, nous constatons que les consommateurs indiens achètent de plus en plus de produits haut de gamme ou des produits discrétionnaires qui leur étaient précédemment inaccessibles (des biens non essentiels mais désirables. Parmi ces produits, on retrouve les climatiseurs (grâce aux possibilités de financement et à une meilleure électrification), les biens immobiliers (où les réglementations sont favorables aux acquéreurs de maisons) et les produits financiers.

Nous pensons que la tendance de la premiumisation (action consistant à améliorer le mode de vie d’une personne en recherchant plus de biens et de services premium) est susceptible de se produire dans différentes catégories. Les personnes qui consomment actuellement des biscuits simples passeront aux biscuits au chocolat et aux cookies, tandis que les personnes qui se rasent avec des rasoirs basiques passeront généralement à une lame qui semble plus sophistiquée. Cela peut s’observer dans la composition des ventes de Nestlé India, société leader dans le secteur de l’alimentation et des boissons, car ses produits haut de gamme ont enregistré des performances deux fois meilleures que le reste de son portefeuille. De même, chez Colgate-Palmolive India, alors que les niveaux de consommation par habitant ne représentent toujours que la moitié de ceux des autres marchés en développement et que les prix de vente moyens sont très inférieurs, nous pensons que cela changera lorsque les consommateurs laisseront ses dentifrices de base pour ses marques premium.

Parallèlement, l’Inde vend environ 5 millions de climatiseurs par an, contre 70 millions d’unités vendues en Chine. Cela devrait évoluer rapidement. En effet, le revenu par habitant en Inde a atteint un niveau qui favorise généralement les achats de climatiseurs. Nous pensons que cela devrait bénéficier à Blue Star, une marque leader de climatiseurs en Inde. Actuellement, son chiffre d’affaires s’élève à moins de 600 millions USD, mais ses parts de marché sont en augmentation constante. Les taux de pénétration des climatiseurs sont actuellement faibles. D’après nous, Blue Star a le potentiel de devenir une société d’envergure à mesure que ce taux augmentera en Inde.

Dans le secteur de l’immobilier, la hausse des taux d’urbanisation et l’accélération de la demande de maisons spacieuses après la perturbation liée au Covid-19 génèrent une forte demande. Les récentes évolutions dans le secteur ont permis aux promoteurs de meilleure qualité de gagner plus facilement des parts de marché dans ce secteur extrêmement fragmenté. Depuis les nouvelles réglementations, le financement des promoteurs de mauvaise qualité a été limité. Les clients privilégient désormais les promoteurs immobiliers du secteur structuré ayant des bilans solides et étant connu pour livrer les projets dans les délais. Cela a ainsi profité à des sociétés comme Oberoi Realty et Mahindra Lifespaces.

Nous pensons que les banques indiennes jouissent des mêmes facteurs de croissance que les différentes catégories de consommateurs, avec des revenus en hausse et une plus grande inclusion financière en Inde qui constituent des vents favorables à long terme. En outre, 70 % du secteur bancaire indien est toujours contrôlé par des banques publiques inefficientes, qui perdent constamment des parts de marché au profit des banques privées de meilleure qualité. Ainsi, nous pensons qu’ICICI Bank, HDFC Bank et Kotak Mahindra Bank, avec leurs franchises client dominantes, devraient avoir un potentiel significatif de croissance à long terme.

Comme c’est souvent le cas avec les marchés financiers obsédés par les prévisions de résultats du trimestre à venir, nous constatons que ces sociétés subissent des changements qui ne sont pas encore appréciés dans les valorisations. Grâce à notre philosophie et à nos principes d’investissement à long terme, nous voguons vers les opportunités que nous pensons saisir pour la prochaine décennie et les suivantes.

Source : Rapport sur les perspectives démographiques mondiales des Nations Unies, Centre de développement de l’OCDE. Données sur les sociétés extraites des rapports annuels des sociétés ou d'autres rapports similaires destinés aux investisseurs. Les indicateurs financiers et les valorisations proviennent de FactSet et de Bloomberg. A la fin septembre 2021 ou comme autrement indiqué. Remarque : Toute éventuelle référence à des titres en particulier a pour seul objet d’illustrer le propos et ne peut en aucun cas être interprétée comme une recommandation d’acheter ou de vendre ces titres. Les titres mentionnés aux présentes peuvent ou non faire partie des portefeuilles de FSSA Investment Managers à un certain moment, et ces parts peuvent changer à tout moment.

Dernières publications

Terrain, travail, capital et entrepreneuriat. Ce sont les « facteurs de production » bien connus, tels que définis par les économistes classiques. L’Entrepreneur (ou la Société) est celui qui combine ces facteurs pour générer un bénéfice.
  • Article
  • 4 Minutes
50x P/E! 70x P/E! 100x P/E! Des valorisations considérées comme scandaleuses il y a seulement quelques années sont aujourd’hui couramment évoquées par la plupart des investisseurs. Mais interrogez n’importe quel propriétaire d’entreprise qui se respecte : il ou elle secouera la tête d’un air incrédule.
  • Article
  • 5 Minutes